addiction à l’alcool

Les techniques pour sortir de l’addiction à l’alcool

Vous êtes un alcoolique ou un de vos proches l’est ? Il n’y a pas de raison de vous blâmer pour cette situation. Il est possible que celle-ci soit due à un événement incontrôlable. La perte d’un être cher, le divorce, le chômage ou tout autre problème pourraient être la cause de l’alcoolisme. Pour mettre fin à la dépendance à l’alcool, il existe différentes techniques. Dans tous les cas, il faut votre volonté pour pouvoir vous aider à redevenir sobre.

Connaître la quantité d’alcool dans l’organisme

Vous devrez procéder à un éthylotest si vous avez besoin de connaître la quantité d’alcool dans votre organisme. Cliquez ici pour en savoir plus sur l’éthylotest chimique et l’éthylotest électronique. Un alcoolique aura toujours une petite quantité d’alcool dans son organisme même s’il n’a pas bu durant une journée. Il faut donc bien mesurer l’excès surtout s’il est au volant. Il pourra risquer un accident. L’estimation de l’alcoolémie est calculée en milligramme.

La réalisation de l’éthylotest est essentielle afin de bien contrôler l’alcoolémie dans l’organisme. Ce test est recommandé du moment que vous avez bu et que vous allez conduire par la suite. Si le taux est élevé, la conduite doit être prise en charge par un autre conducteur. Conduire en état d’ivresse peut vous infliger des sanctions. En outre, cela peut attirer des accidents, car vous n’avez plus le contrôle de vous-même.

Les conséquences de l’alcool sur l’organisme

Il convient de savoir les effets de l’alcool sur le corps lorsque vous souhaitez sortir de votre addiction. Il faut reconnaître que l’alcool est la seconde cause de la mortalité en France outre le tabac. Il n’y a pas que la santé qui en souffre ; l’entourage subit aussi différents dommages principalement les violences sociales et familiales.

Lorsqu’une personne boit de l’alcool, l’éthanol se répartit dans son organisme puis atteint son cerveau. Elle se sentira ensuite détendue, mais le souci est que ses réflexes vont baisser. L’alcool peut aussi toucher le circuit de la récompense dans le cerveau. Ce dernier se situe dans le système limbique du cerveau. Il nous motive à apprendre et à refaire des actions plaisantes. Le messager chimique responsable de ces actions est la dopamine. Lorsque l’alcool monte dans le cerveau, le système se dérègle. La dopamine libérée n’est plus normale et entraîne la consommation excessive d’alcool. C’est tout ce processus qui mène à la dépendance à l’alcool.

Les trois méthodes combinées pour sortir de l’alcoolisme

L’alcool peut détruire toute une vie et aussi une vie sociale. La dépendance à celui-ci est donc très néfaste sur l’environnement et sur la personne qui le boit. Lorsqu’elle se trouve dans une phase de dépendance et qu’elle souhaite sortir de cela, elle doit procéder à un sevrage à domicile. Généralement, par honte ou par peur, les personnes alcooliques évitent de se montrer en public quand elles veulent se faire soigner. C’est pour cette raison qu’elle adopte le mode de sevrage à domicile. Le processus a besoin tout de même d’un accompagnement pour contrôler l’évolution et pour freiner l’envie de reboire de l’alcool.

La deuxième méthode est l’intégration dans un groupe qui inclut les alcooliques qui désirent se soigner. La technique du « groupe de paroles » aide beaucoup à sortir de ce souci. En effet, lorsque l’alcoolique entend les autres exprimer leur souffrance face à l’alcool, cela aide beaucoup à choisir la bonne voie et d’éviter de rechuter. Le développement du processus d’entraide est aussi favorisé dans ce type de groupe. La solitude n’est pas une meilleure solution pour sortir de l’alcool.

La troisième méthode pour vaincre l’alcool est le recours à un soutien médical. Il faut savoir que l’alcool peut nuire aux organes de l’organisme. Outre la dépendance, la personne peut souffrir de maladie cardiaque, de problème rénal, de foie, etc. Face à cette situation, le médecin doit aussi le consulter de périodiquement. L’alcoologue proposera ainsi une consultation médicale selon l’état de la dépendance de la personne.

La durée du traitement de la dépendance à l’alcool

Pour sortir de la dépendance à l’alcool, il faut compte plus de 6 mois. Tout dépendant du niveau de dépendance de l’individu. Ensuite, la durée s’appuie aussi sur la réponde du cerveau et de l’organisme sur le traitement. Notez qu’il est difficile de mettre fin à ce type d’addiction, mais pour réussir, vous devrez réunir vos forces, forger vos objectifs et vous motiver dans toutes les situations qui vont venir.

Les médicaments réduisant la consommation d’alcool

Voici quelques médicaments qui aident à ne plus consommer excessivement de l’alcool. L’idéal est de ne pas directement prendre les comprimés, mais d’avoir l’avis d’un médecin. Cela évite tout risque de surdosage, déjà que le cerveau est déjà déréglé pour les alcooliques. Les médicaments englobent : l’oxybate de sodium, le baclofène, le disulfirame, le nalméfène, l’acamprosate, la naltrexone. Même si vous prenez ces médicaments, le traitement pour lutter contre la dépendance à l’alcool doit toujours être suivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut