Régime : optez pour les soupes amincissantes bios !

Soupe de courgettes

De nombreuses personnes souhaitent maigrir, et ce pour diverses raisons. Certains pour des questions d’ordre sanitaire, car les problèmes de surpoids favorisent diverses maladies. D’autres décident d’éliminer les kilos en trop pour sculpter leur silhouette. Quels que soient les motifs, la perte de poids est réalisable grâce à quelques techniques et astuces. Le sport est notamment recommandé. Toutefois, il faut également adopter une alimentation adaptée. Voici quelques recettes de soupes amincissantes bios.

Soupe de courgettes allégées à la moutarde

Beaucoup souhaitent maigrir, mais peu y arrivent. En effet, pour perdre du poids efficacement, plusieurs facteurs doivent être pris en considération. Certes, une activité physique régulière peut faire des miracles. Toutefois, pour obtenir un résultat rapidement, elle doit être combinée à un régime alimentaire qui favorise l’amincissement. Il existe d’ailleurs diverses soupes bios qui aident à éliminer les kilos en trop.

On peut notamment mentionner la soupe de courgettes allégées à la moutarde. En ce qui concerne la préparation de cette spécialité, il faut d’abord laver puis couper en tranches 4 courgettes en évitant de les éplucher. Ces légumes devront alors être cuits durant ¼ d’heure dans une eau bouillante salée. Après, il faut mixer les courgettes avec son eau de cuisson ainsi qu’une cuillère à soupe de moutarde et deux cuillères à soupe de crème fraîche épaisse à 5 % de MG. Le tout se déguste avec des tronçons de baguette passez au grille-pain.

Soupe light de fane de radis

Pour se réchauffer en hiver, rien de telle qu’une soupe fumante. D’ailleurs, cette dernière se décline dans une multitude de recettes. Les possibilités sont, en effet, infinies. Il y en a littéralement pour tous les goûts. Si vous êtes un amateur de régime amaigrissant, pourquoi ne pas opter pour une soupe light de fane de radis. Cette spécialité est concoctée avec, bien évidemment 1 kg de fanes de radis. On peut ajouter à cela 1 tablette de cube de bouillon bœuf bio ainsi que du poivre et du sel.

Pour élaborer cette soupe amincissante, on doit tout d’abord enlever les parties dures des fanes de radis. Il faut ensuite laver ces ingrédients avant de les mettre dans une casserole contenant 2 litres d’eau. Ajoutez-y les miettes de la tablette de cube. Ébouillantez le tout et laissez-le mijoter durant près de 20 minutes. Après, mixez les fanes de radis cuits avec des feuilles de laitues. L’étape finale consiste à assaisonner le mets avec du sel et du poivre.

Soupe amincissante à la tomate et au piment

Pour vous débarrasser des kilos en trop, vous pourrez adopter un régime soupe. Ce dernier vous permet de minimiser les apports en calories de vos repas, ce qui contraindra votre organisme à puiser dans ses réserves de graisse.

Vous pourrez, par exemple, opter pour la soupe à la tomate et au piment. Celle-ci se prépare avec une tomate, de la moitié d’une gousse d’ail, d’une cuillère à soupe d’huile d’olive, de 1 cuillère à café de concentré de tomate. On peut ajouter à cela 150 ml de bouillon de légumes, du sel et du poivre et, bien évidemment, d’un piment doux de 0,5 cm.

Pour concocter ce mets, il faut d’abord découper finement le piment finement et écraser l’ail. Dans une casserole ou une marmite, chauffez l’huile d’olive et mettez-y l’ail ainsi que la tomate et le piment. Laissez le tout revenir pendant 3 minutes. Ajoutez alors le concentré de tomate avant d’assaisonner avec du poivre et du sel. Couvrez l’ensemble avec du bouillon de légumes et mijotez la soupe à petit feu pendant environ 20 minutes. Pour finir, mélangez la soupe dans un récipient adapté jusqu’à ce qu’elle devienne homogène.

Trier les déchets, règle de base du recyclage

Trier les déchets

En seulement 40 ans, dans l’Hexagone, les déchets générés par les ménages ont doublé de volume. Concrètement, chaque Français produit plus de 550 kg d’après une statistique de l’Ademe ou Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie. Ces déchets peuvent parfois être recyclés. Pour cela, on doit les recycler convenablement. Cette démarche constitue une étape primordiale afin de valoriser ces débris. Voici notamment l’essentiel à savoir sur le sujet.

Étapes initiales du triage de déchets

Des bacs de couleurs différentes, jaune, vertes et grises, ont été mis en place pour faciliter le triage des déchets. De ce fait, les citoyens pourront mettre leurs résidus là où il faut. Le réceptacle jaune est prévu pour les flacons, bidons, ainsi que bouteilles en plastiques et leurs bouchons. Il peut s’agir des boites de lait ou de produits d’entretien et d’hygiène (shampooing, lessive, etc.). On peut ajouter à cela les cartons et papiers (briques, journaux…) ainsi que les emballages en métal (canettes, aérosols, boites de conserve… Les jouets et autres objets en plastique ne sont pas à mettre dans ce bac.

Les bacs verts, quant à eux, sont réservés aux bouteilles, bocaux et flacons en verre. Ces derniers sont à vider au préalable et ne doivent pas être accompagnés de couvercle et de bouchon. Les vitres, ampoules et porcelaines ne sont pas destinées à ce contenant.

En ce qui concerne les bacs gris, ils sont faits pour les déchets alimentaires et résiduels que l’on doit mettre dans des sacs poubelles bien fermés. Il s’agit, entre autres, des lingettes, des couches bébé, des mouchoirs…

Suite de l’opération de recyclage : cap vers le centre de tri

Les déchets contenus dans les bacs susmentionnés sont acheminés vers un centre de tri. Là, les débris sont déversés dans un espace dédié à cet effet. Après, un agent procède à un contrôle méticuleux de la nature de ces résidus. Quand le contenu ne lui convient pas, selon des consignes bien précises, le chargement va être recalé et ne sera pas recyclé. Le tout passera à la décharge ou bien à l’incinérateur. En revanche, lorsqu’aucune anomalie n’est détectée, les déchets sont admis aux chaînes de tri.

D’autres tris en perspective

Les déchets qui rejoindront les chaînes de tri vont passer par un tri mécanique permettant de séparer les produits en fonction de leur nature, plus précisément le type de matière. Ils seront étalés sur un tapis roulant et seront dissociés de manière progressive. Les aluminiums, les métaux ferreux ainsi que les flacons, bouteilles et les cartons sont regroupés grâce à des procédés spéciaux. Survient ensuite un tri manuel servant à corriger les erreurs des tris mécaniques.

Étape de recyclage

Une fois les déchets triés compte tenu de leur nature, il reste encore un autre traitement avant de passer au recyclage à proprement parler. Les métaux ferreux seront compactés entre eux et mis en balle. Les aluminiums ainsi que les plastiques et autres matériaux subiront le même sort. Ce n’est qu’après qu’ils seront acheminés vers les structures dédiées pour être transformés.

Thé à la citronnelle pour vos problèmes de sommeil 

Thé à la citronnelle

L’insomnie touche de nombreuses personnes à travers le monde. Elle se manifeste par la difficulté à s’endormir et l’impression de ne pas avoir fermé l’œil de la nuit. Ce phénomène se traduit également par des éveils nocturnes. Ses conséquences sont multiples. Elles incluent des troubles de l’attention, de la mémoire et de la concentration. Autrement dit, l’insomnie est un problème de santé sérieux que l’on ne doit pas prendre à la légère. On peut résoudre ce souci avec certains remèdes naturels. Il y a, par exemple, le thé à la citronnelle. Ce dernier vous aidera à mieux dormir. Il compte également d’autres vertus tout aussi intéressantes.

La citronnelle, une herbacée fascinante

Connue également sous l’appellation « verveine des Indes », la citronnelle est une herbe aromatique réputés, et ce, depuis longtemps, pour ses multiples bienfaits. Elle se présente sous forme d’herbe touffue mesurant entre 1 et 1,5 m. L’une des particularités de cette plante est son odeur citronnée quand elle est froissée, d’où son nom. Cette espèce végétale compte trois variétés. Il s’agit de la citronnelle de Java, la citronnelle de Ceylan ou mélisse indienne ainsi que la citronnelle indienne. Cette dernière est la plus utilisée, même si les trois comprennent de réelles vertus médicinales. Les Grecs de l’Antiquité ont déjà constaté et exploité des propriétés, y-compris curatives, de cette herbacée.

Cette herbe aromatique agit sur le système nerveux. Elle contient des substances sédatives et permet de combattre le stress, l’anxiété et les insomnies. Pour bénéficier de ses bienfaits, pensez à préparer un thé à la citronnelle. Vous pourrez boire quotidiennement ce breuvage pour mieux dormir. Il convient de noter que cette plante sert également à créer des savons, des parfums et des huiles essentielles.

Profiter de la propriété sédative de la citronnelle

La citronnelle est considérée comme sédative. Il faut rappeler que les sédatifs entrent dans la composition de nombreux somnifères. Leurs actions sont multiples. Ces tranquillisants entraînent un état de relaxation et d’apaisement. Ils occasionnent également le ralentissement, la somnolence ainsi que la réduction des réflexes.

La consommation de la citronnelle, notamment sous forme de thé, peut déclencher, parfois à moindre mesure, ces réactions susmentionnées. De ce fait, pour mieux dormir, n’hésitez pas à préparer un thé à base de cette herbacée. Il convient de souligner que la propriété sédative de cette plante vient surtout des terpènes, des agents chimiques entrant dans sa composition.

Préparer du thé à la citronnelle

On utilise la citronnelle en tant qu’arome pour parfumer notamment des savons. Aussi, cette herbe est un ingrédient très prisé dans les cuisines thaïlandaise et vietnamienne. En outre, elle constitue un excellent composant pour préparer du thé. Vous pourrez trouver cette plante dans les grandes surfaces ainsi que les épiceries asiatiques.

Pour concocter la boisson, il vous faut porter à ébullition 50 cl d’eau avec un morceau de gingembre d’environ 3 cm soigneusement pelé ainsi qu’une tige de citronnelle émincé au préalable. Laissez infuser à couvert durant quelques minutes. On doit ensuite filtrer le breuvage avant d’y ajouter du thé en poudre.

Transition écologique, l’assurance d’un environnement florissant !

transition écologique

L’environnement est au cœur des préoccupations de grand nombre de pays. C’est tout à fait justifié vu l’ampleur des agissements de l’homme sur la planète. À cause principalement du développement industriel, la biodiversité est en péril et le climat change. Cela entraîne également la réduction des ressources naturelles. Il est alors pertinent de prendre des mesures adaptées avant qu’il ne soit trop dans. C’est dans cette optique que plusieurs États ont adopté une politique de transition écologique. Ce mouvement vise à modifier le modèle socioéconomique pour un environnement plus vert et moins pollué.

Principe et fondement de la transition écologique

L’état actuel de l’environnement est alarmant. La couche d’ozone a perdu en épaisseur, la température mondiale augmente constamment et de nombreuses espèces animales et végétales ont disparu ou sont en voie d’extinction. Face à un tel constat, des mesures préventives doivent être appliquées. Il est notamment nécessaire d’adopter un nouveau modèle socioéconomique en phase avec les enjeux écologiques actuels. Alors, plus que jamais, la transition énergétique doit être mise en œuvre. Elle repensera la manière de consommer, de vivre et de travailler des citoyens pour rendre l’environnement plus florissant. Ce mouvement permet de modifier le système énergétique de manière à minimiser son impact sur l’environnement. Comme son nom le laisse suggérer, il constitue une période d’adaptation au cours de laquelle de nouveaux schémas énergétiques seront adoptés. Les énergies fossiles, dont le gaz naturel, le charbon et le pétrole, seront délaissées au profit des énergies renouvelables (éoliennes, solaires, etc.).

Les conséquences de la transition écologique

La transition écologique est un engagement que de nombreux pays ont pris pour réduire efficacement leur émission de gaz polluant. Elle passe par l’adoption d’une nouvelle manière de vivre et de consommer. Cela implique également la mise en place d’un système énergétique moins polluant et qui ne présente que peu d’impact sur l’environnement. Mis à part cela, les conséquences bénéfiques de cette démarche écologique sont multiples. Elles incluent la réduction des déchets. D’ailleurs, ces derniers peuvent être utilisés pour produire de la chaleur ou de l’électricité.

Par ailleurs, la transition écologique est également un moyen efficace pour favoriser la croissance verte. Les énergies fossiles, dont le gaz et le pétrole, deviennent de plus en plus coûteuses. De ce fait, exploiter les énergies renouvelables constitue une solution adaptée. Par conséquent, en matière d’emploi, ce secteur d’avenir est porteur d’opportunités.

Des logements verts et écoresponsables

La transition écologique s’accompagne de diverses mesures. Parmi ces dernières figurent les habitats verts et les éco-quartiers. Ces concepts connaissent actuellement un succès grandissant. D’ailleurs, les ménages français représentent près de 40 % de la dépense énergétique du pays. Afin de réduire cette consommation, les nouveaux logements doivent respecter certaines réglementations, dont la RT 2012. Il s’agit d’une norme préconisant des isolations thermiques performantes minimisant la déperdition de chaleur. Par conséquent, le chauffage sera moins sollicité.

Actuellement, des édifices à énergies renouvelables ont fait leur apparition. Ces nouvelles structures se présentent comme les pionniers d’une révolution qui touche de plein fouet le domaine du bâtiment. À noter que certaines de ces constructions produisent plus d’électricité qu’elles n’en dépensent.